Navigation
 
Personal tools
Document Actions

Le frelon asiatique

Communiquez son observation sur le portail de la Wallonie !

Le frelon asiatique est un insecte invasif de la famille des guêpes, originaire d'Extrême-Orient. Introduit accidentellement près de Bordeaux en 2004, il progresse vers le nord au rythme moyen de 60 km par an. Le premier nid a été détecté en Wallonie en 2016 et les premiers cas d'attaque de ruches ont été signalés en 2017. Sa progression s’est poursuivie en 2018 et l'arrivée de ce nouveau prédateur pourrait fragiliser les ruchers, là où il parviendrait à s'établir en forte densité.

Frelon asiatique-1

Sa morphologie et le descriptif du nid 

Le frelon asiatique ressemble à une grande guêpe très foncée et est un peu plus petit que le frelon européen (V. Crabro). Il possède de larges bandes jaune orangé à l'extrémité du corps et ses pattes sont bicolores, noires à la base et jaunes à l'extrémité. De forme sphérique et de grande taille (il peut atteindre 80 cm de diamètre) avec une petite ouverture latérale située à mi-hauteur, son nid est souvent construit dans un arbre à plus de 10 mètres de haut.

Son cycle de vie

Comme chez les guêpes et chez son homologue européen, le frelon asiatique a un cycle de vie annuel.
Son activité et ses effectifs varient au fil des saisons. Témoins de ces différentes périodes d'activités.
Sa dangerosité

En dépit de sa taille impressionnante, le frelon asiatique ne fréquente guère le voisinage de l'homme et les cas de piqûres sont exceptionnels. Sa piqûre n'est pas plus dangereuse que celle d'une guêpe et la dose de venin injectée dix fois inférieure à celle déversée lors d'une piqûre d'abeille. Elle est toutefois légèrement plus douloureuse car le dard plus long pénètre plus profondément dans la plaie.

L'approche volontaire ou accidentelle d'un nid de frelon asiatique est en revanche une action dangereuse ! Elle peut déclencher l'attaque collective de la colonie et s'accompagner de piqûres multiples sur le corps et de la projection de venin et de liquides acides dans le visage pouvant nécessiter une hospitalisation d'urgence.

Il y a donc lieu de ne pas approcher les nids en période estivale et automnale. Tout travail d'élagage ou d'abatage doit être proscrit à proximité des colonies de frelons durant cette période de l'année. Tant que des feuilles sont présentes sur les arbres, les nids construits dans le houppier sont très difficiles à détecter; leur présence pourra toutefois être décelée suite au va-et-vient des ouvrières dans le feuillage.

Les nids détectés durant l'hiver sont en revanche sans danger car ils ne contiennent plus que des insectes morts, parfois accompagnés de quelques fondatrices en diapause très engourdies par le froid.

Détection du frelon et encodage des observationsFrelon asiatique-2

Pour pouvoir détecter au mieux le frelon asiatique, il faut rechercher particulièrement :

  • les insectes à proximité des ruchers et des points d'eau durant l'été,
  • les insectes sur les fleurs de lierre durant l'automne,
  • les nids dans les arbres en saison hivernale.

Les observations de frelons asiatiques ou de leurs nids peuvent être communiquées au travers du formulaire d'encodage sur le portail de la Wallonie : http://observatoire.biodiversite.wallonie.be/enquetes/enquete.aspx?e=invasives&tax=Vespa_velutina

Tout signalement doit idéalement être accompagné de photographies numériques du nid ou de l'insecte.

Merci d'avance pour votre collaboration !

Logo SPW