Information

Le Collège communal du 10 décembre 2021 a décidé que les services communaux restent ouverts au public selon les horaires habituels (excepté le service Urbanisme - voir ci-après), à savoir :

  • le lundi, mardi, jeudi et vendredi, de 9h00 à 12h00
  • le mercredi de 9h00 à 12h00 et de 13h00 à 15h30

Par contre, en ce qui concerne le service Urbanisme, les visites de plus de 10 minutes nécessitant un contact physique (ex : demandes d'avis sur les projets urbanistiques, aide au remplissage de formulaires, ...) se font UNIQUEMENT sur RENDEZ-VOUS, par téléphone au 071/827 430 ou par mail à l'adresse dXJiYW5pc21lQHNvbWJyZWZmZS5iZQ==

Ces mesures sont prises afin de nous assurer que la santé de nos concitoyens et de leurs proches sera préservée au mieux. Merci de votre compréhension !

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document

Mobilité

Constat :

Les problèmes de mobilité se présentant sur la Commune de Sombreffe sont ceux, très classiques, d’une commune rurale en pleine explosion démographique. Les aménagements de voiries n’ont jamais été conçus en regard du trafic qu’elles doivent supporter aujourd’hui, ni du type de mobilité qui est celui de la plupart des Sombreffois.

Enjeu :

L’enjeu en matière de mobilité est celui de permettre le déplacement de tous les usagers avec trois objectifs essentiels : accessibilité et mobilité, sécurité routière, qualité du cadre de vie.

Solution :

Pour répondre à cet objectif, la Commune de Sombreffe a réalisé un Plan Communal de Mobilité. Ce plan est en réalité un plan intercommunal de mobilité puisque les cinq communes de Gembloux, Chastre, Walhain, Perwez et Sombreffe ont été regroupées dans un même « bassin de mobilité » .

Les communes ont été étudiées, en tenant compte des spécificités locales, pour élaborer un outil prospectif de planification destiné à organiser l’accessibilité aux différents pôles d’attraction, en adéquation avec les options et objectifs généraux du SDER.

Un Conseilller en mobilité :

Pour traiter les problèmes de mobilité qui se présentent au niveau communal, un Conseiller en Mobilité a été formé au niveau du cadre communal. Il remet également un avis lors de l’octroi de permis d’urbanisme concernant des constructions à destination publique, de sorte que l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite soit évaluée, conformément aux prescriptions du CWATUP.
Enfin, le conseiller en mobilité est impliqué dans les projets d’aménagements de voiries sur le territoire communal de telle façon que les choix réalisés soient le plus conforme possible aux objectifs précités.