Information

Les services communaux travailleront à bureaux fermés jusqu'au 31 décembre 2020 inclus et UNIQUEMENT SUR RENDEZ-VOUS !!! Plus d'informations sur / Ma Commune / Services communaux /

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma Commune / Services communaux / Cadre de vie / Démarches / Valorisation des terres en bord de cours d’eau par les agriculteurs locaux
Actions sur le document

Valorisation des terres en bord de cours d’eau par les agriculteurs locaux

La Commune de Sombreffe, soucieuse de la préservation de la biodiversité sur son territoire, relaie et soutient une information importante de l’asbl NATAGRIWAL sur le sujet.

En Wallonie, le code de l’eau interdit l’accès du bétail aux cours d’eau et impose une bande tampon de 6 mètres de large le long des berges. Ces mesures visent à améliorer la qualité de l’eau, et sont un premier pas vers un retour de la nature le long de nos rivières. Aux yeux des agriculteurs, ces espaces sont souvent considérés comme perdus car ils deviennent moins productifs et représentent une charge d’entretien.

Planter des arbres et arbustes en bord de cours d’eau est une solution idéale pour combiner les objectifs de l’agriculteur et les objectifs environnementaux.

En Wallonie, le projet Life intégré BNIP (http://life-bnip.be/fr/) en a fait une de ses priorités. C’est l’ASBL Natagriwal qui est chargée de mener à bien la plantation à travers toute la Wallonie et le long des cours d’eau de toutes catégories.

Pour encourager les plantations, 2 types d’aides financières sont disponibles.

  • D’une part, des subventions permettent d’alléger fortement le coût de la plantation en tant que telle.
  • D’autre part, l’agriculteur ayant planté en bord de cours d’eau peut engager une MAEC (Méthode Agro-Environnementale et Climatique) visant à protéger les cours d’eau et qui donne droit à une compensation financière.

Les avantages d’une végétation boisée, même réduite, en bord de cours d’eau sont multiples. Au-delà du stockage de carbone et en plus de stabiliser les berges et de permettre une exploitation par petit tronçon pour du bois de chauffe, la qualité de l’eau s’améliore et la biodiversité augmente.

Pour plus d’informations, contactez Julie Lebeau de l’ASBL Natagriwal (amxlYmVhdUBuYXRhZ3Jpd2FsLmJl, 0493/93 44 60).